Une dimension européenne pour la recommandation technique 021 de la CST

Les travaux menés au sein du groupe de travail CST-RT021-MFFW et du Fraunhofer-IIS ont abouti, cette semaine, à un accord franco-allemand. Le document résultant a été présenté le 3 décembre 2014 et va servir de base à un projet de standard SMPTE.
CST RT 21.001.jpg

 
Suite au lancement du plan de numérisation du Patrimoine lancé par le CNC en 2011, la première version de la recommandation CST-RT021 a été publiée initialement en 2012.
Elle préconisait un ensemble de pratiques techniques généralistes et proposait l’utilisation du framework IMF pour construire un conteneur, sorte de “Super DCP” pour contenir le film numérisé.

 
À partir de 2013, le groupe de travail CST-RT021-MFFW proposait une spécification beaucoup plus concrète, permettant de définir une nouvelle application IMF dédiée à nos contraintes : le “Mezzanine Film Format ».

Cette spécification à été proposée à la SMPTE et fait actuellement l’objet d’un sous-groupe pour ce projet au sein du comité SMPTE-TC35PM, que la CST préside. C’est au sein de ce sous-groupe que le texte négocié avec nos partenaires d’outre-Rhin va être déposé.

 
Le groupe de travail CST-RT201-MFFW rassemble actuellement Nelsy Zami et Frantz Delbecque d’Eclair Group, Valérie Popie et Benoît Février, d’EVS-Opencube, Valérie La Torre et François Helt de Highland Technologies Solutions,  Valentin Noël, Cyril Pichard et Xavier Brachet, de Mikros Image, Fabien Marguillard, de la FICAM et Sébastien Bodin, Eric Chérioux et Hans-Nikolas Locher de la CST (coordinateur). Les premiers participants au groupe ne doivent pas être oubliés : Ronan Delacroix, Marc-Antoine Arnaud et Marc Bouhris, qui entre temps ont été appelés vers d’autres projets.

 
Lors de l’IBC 2014 le groupe de travail CST-RT021-MFFW et le département “Technologies de l’image animée” du Fraunhofer-IIS (Fraunhofer-Institut für Integrierte Schaltungen, Institut pour les circuits intégrés) dirigé par Siegfried Foessel ont décidé de mettre en commun leurs réflexions en créant un cycle de discussions autour de nos propositions respectives.
Situé à Erlangen, c’est le Fraunhofer-IIS qui est en charge des problématiques liées au cinéma numérique en Allemagne. Siegfried Foessel est par ailleurs président du FKT, l’équivalent allemand de la CST et membre de l’EDCF.

La deuxième réunion du jeudi 23 octobre 2014 a pu réunir les membres du groupe de travail CST-RT021-MFFW et le le Fraunhofer-IIS. Cette discussion bien qu’européenne, se trouvait paradoxalement être transatlantique du fait de la présence d’une partie des participants à la conférence SMPTE 2014 à Hollywood. Un accord a alors été trouvé, qui à été confirmé dans les semaines qui ont suivies par la mise au point du document commun.

 
Cet accord permet de concilier les demandes des groupe de travail français dans l’intérêt du CNC et celles du Fraunhofer pour les besoins allemands, en particulier, les exigences de la spécification française en terme de qualité d’image, que ce soit le choix du 16 bit, la compression sans perte et l’absence d’une pré-compensation destructrice, ont été retenues.

 
L’initiative de la CST devient donc – de fait – européenne, et sa pertinence s’en trouve ainsi renforcée au sein de la  SMPTE.

 

Le texte a été soumis au comité TC-35PM50 avant la réunion plénière de décembre et pourra ainsi commencer son parcours dans le processus d’adoption par l’ensemble des membres de la SMPTE.