Vidéo Plus se développe
 sur le Live Broadcast 4K / UHD

Vidéo Plus fait partie des acteurs incontournables sur la location et la distribution de matériels audiovisuels depuis 35 ans. La société, désormais implantée à Courbevoie sur plus de 2 300 m2, développe sa gamme Live Broadcast UHD.
VideoPlus.jpeg

 

 

La société, qui a déménagé en fin d’année dernière, marque un virage important en renforçant son pôle Broadcast, notamment en misant sur l’UHD. « Depuis plus de 18 mois nous avons enrichi la gamme 4K, notamment pour la fiction et le cinéma. Cette fois, c’est autour de la prise de vue UHD, avec une forte orientation vers le live, que nous focalisons nos investissements », souligne Yvan Le Verge, directeur commercial de Vidéo Plus.

 

Live broadcast

Parmi les récentes acquisitions, Vidéo Plus a investi dans un parc de vingt caméras Sony HDC-4300. Cette caméra, qui complète la gamme HDC 4800, est équipée de trois capteurs UHD de 2/3”. Elle est compatible ITU-R BT2020. La caméra fait du ralenti 2x en UHD et 8x en HD. Bien évidemment, pour compléter ces caméras, Vidéo Plus a investi dans des optiques adaptées UHD/4K, que ce soit des optiques ENG ou des optiques lourdes BOX. Parmi celles-ci des modèles UA 107×8.4 Fujinon. Ces optiques ont une gamme focale de 8.4 – 900 mm ou 16.8 – 1 800 mm (en utilisant l’extendeur 2x). Le parc optique (4K-UHD) de Vidéo Plus est d’une centaine d’unités (toutes marques).

En plus de ces caméras HDC-4300, Vidéo Plus a fait l’acquisition de quatre serveurs EVS XT 4K et également de serveur de ralenti Sony PWS-4400. Pour la partie mélangeur, là encore Vidéo Plus a choisi le haut de gamme avec le modèle XVS- 6000 Sony (le seul à priori disponible à la location en France). Le XVS-6000 comporte quatre M/E, 48 entrées, 24 sorties assignables, des sorties pour conversion de format, et jusqu’à 16 keyers en HD. En fonction de votre environnement de production, le XVS-6000 peut être converti en mélangeur de production 4K, avec de puissantes fonctionnalités 4K, ainsi que des capacités de production mixtes IP et SDI. Vidéo Plus possède également un mélangeur Panasonic AV-HS600. Ce mélangeur deux ME, malgré sa petite taille (3U), dispose d’un grand nombre d’entrées/sorties, y compris 32 entrées SDI, deux entrées DVI et 16 sorties SDI, afin d’assurer une excellente intégration système. Pour couronner le tout, quatre DVE par ME permettent de créer divers effets de transition lors de la production de vidéos créatives.

Concernant le monitoring, Vidéo Plus s’est concentré sur les produits Sony BVM-X300 et PVM-X550 (technologie Oled). Pour le transport entre la caméra et les serveurs, Vidéo Plus a sélectionné Ereca pour ses modules fibre optique.

Ce matériel forme un ensemble complet, rackable. « Nous ne faisons pas de la prestation, nous mettons à disposition des matériels pour les prestataires, les diffuseurs. Le matériel est parti sur les JO d’hiver en Corée du Sud puis sera entre autre sur la Coupe du monde en Russie », indique Yvan Le Verge

 

Les autres marchés

Vidéo Plus ne s’intéresse pas qu’aux caméras broadcast UHD. La société investit également dans les caméras cinéma et a passé commande pour la génération de caméras Digital Cinema Venice de Sony. Pour le moment, la quantité est encore en négociation. Tout comme pour les modèles broadcast, ces caméras sont associées à un éco-système complet d’optiques et d’accessoires. Il ne s’agit pas vraiment, pour Vidéo Plus, de se positionner sur la fiction TV ou le long-métrage, mais de répondre à des demandes complémentaires comme du documentaire, des films publicitaires, des défilés de mode…

Dans les autres secteurs, la société élargit sa gamme audio, le but étant de proposer des ensembles complets et cohérents, plutôt que de louer juste un matériel, et surtout d’avoir un service clientèle proactif, comme l’évoque Yvan Le Verge : « Nous accompagnons techniquement nos clients car il y a de moins en moins de responsables techniques sur les tournages. Récemment un client a perdu deux caméras sur un tournage au Sri Lanka. En moins de deux jours nous avons été capable de lui acheminer du nouveau matériel. Vidéo Plus, en développant son parc de matériel, s’attaque à un marché plus large que l’Hexagone et désormais vise une clientèle européenne et internationale. »

 

Nouveaux locaux

Les anciens locaux n’étaient plus adaptés aux évolutions technologiques et à celles de l’entreprise. Désormais, la société a trouvé des locaux dimensionnés à ses ambitions et développements. Situés à Courbevoie, ils occupent une surface de plus de 2 300 mètres carrés. Le bâtiment comprend une immense zone de préparation et de stockage. Il y a un quai de chargement pour les départs et les retours les plus importants. La boutique a vu sa taille multipliée par deux avec des vitrines thématiques ou par marque. Il est possible d’acheter des caméras, accessoires, stockage, audio, montage, étalonnage…

Pour les clients, il y a un parking souterrain, une cafétéria et des containers pour les départs de matériel en dehors des horaires classiques.

Vidéo Plus est désormais prêt à recevoir clients, prestataires, broadcasters et producteurs dans ces locaux fonctionnels et proposant des gammes de produits sans cesse renouvelées.

 

 

Article paru pour la première fois dans Mediakwest #26, p. 54Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes




Micro Salon AFC 2020
 15 septembre 2020