Abonnés

La Vingt-Cinquième Heure s’envoie en AR et en VR !

Les nouvelles écritures sont passionnantes, mais parfois éphémères. Nous avons vécu il y a une dizaine d’années l’euphorie stéréoscopique. Bénéficiant grandement des outils développés pour les jeux vidéo – casques ou lunettes – la VR connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse et s’acoquine avec la réalité augmentée (RA) et l’intelligence artificielle (IA).
La Vingt-Cinquième Heure sur le tournage de « Dans la peau de Thomas Pesquet ». © La Vingt-Cinquième Heure

 

Après des expériences artistiques parfois intimistes, des réalisateurs et producteurs « traditionnels » s’emparent de ces technologies immersives pour écrire des œuvres originales ou chercher de nouveaux publics en inventant d’ingénieuses déclinaisons de leurs documentaires. Nous sommes curieux de leurs retours, comment imaginent-ils l’avenir ? Comment ont-ils abordé l’écriture ? Pierre-Emmanuel Le Goff nous raconte.

 

Peux-tu présenter succinctement La Vingt-Cinquième Heure aux lecteurs de Mediakwest ?

Née en 2012, La Vingt-Cinquième Heure a été scindée il y a trois ans en deux structures : La Vingt-Cinquième Heure Distribution, dédiée aux activités d’édition en VOD et en DVD, la distribution en salle et la salle virtuelle, La Vingt-Cinquième …

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez-vous dès maintenant

Accédez en illimité à tous les articles aux dossiers, aux magazines, aux newsletters exclusives…

Je m'abonne Déja un compte? Je me connecte

Articles connexes