Intel pousse la capture volumétrique

Lors du CES (Consumer Electronic Show) qui s'est déroulé en janvier 2018, le fabricant de puces a annoncé l’ouverture d’un studio dédié à la production de réalité virtuelle (VR), de réalité augmentée (AR) et d’autres types de contenus en réalité mixte...
MK25NewsIntel.jpeg

 

 

Ce nouveau site, basé à Los Angeles et nommé Intel Studios, dispose notamment du plus grand plateau au monde dédié à la capture vidéo volumétrique. Au centre se trouve un dôme de 1 000 m2 conçu pour capturer des acteurs et des objets en 3D volumétrique. Sa vocation : produire du contenu holographique haut de gamme qui pourra ensuite être exploité pour des contenus en réalité virtuelle, augmentée ou mixte.

 

Dans une interview livrée à Variety, Diego Prilusky, le directeur d’Intel Studios explique :
 « La conception et la construction de cette nouvelle génération d’espace de production a pris environ 18 mois avec une grande part d’énergie consacrée au processus de recherche et de développement. » Outre l’espace de captation en lui-même, l’installation a nécessité la mise en place d’une installation de production susceptible de gérer la vidéo brute capturée par les nombreuses caméras du studio. Les données enregistrées parcourent environ 8 km de fibres optiques pour être traitées par toute une armée de serveurs dotés de processeurs Intel, à raison de 6 téraoctets par minute.

 

Avant d’arriver chez Intel, Diego Prilusky a travaillé sur les effets visuels de films comme Gravity, War Horse ou Prince of Persia : Les Sables du Temps.
 Intel n’est pas la première entreprise qui cherche à accompagner Hollywood dans la mise en place d’un écosystème de production vidéo volumétrique et le chemin est pavé de difficultés… En décembre, nous avons appris que la start-up de capture holographique 8i basée en Nouvelle-Zélande et à Los Angeles devait licencier la moitié de son personnel. Espérons qu’Intel saura mieux tirer son épingle du jeu !


Articles connexes