De l’étalonnage à la gestion multiversions

Avec la mise à disposition gratuite ou quasi gratuite de logiciels d’étalonnage professionnels, la correction de couleur est une activité en apparence banalisée qui se répand dans des structures de postproduction de toutes tailles, jusqu’aux indépendants.
BaselightForNUKE.jpg

Les concepteurs de station d’étalonnage résistent en proposant un système complet de workflow depuis le tournage jusqu’à la diffusion, en passant par le montage et les SFX. D’autres s’orientent vers la finalisation et la masterisation cinéma et vidéo, en ajoutant des fonctionnalités aux outils d’étalonnage, de correction colorimétrique, de transcodages. Ils dotent leurs stations d’outils de vérification des fichiers – quel que soit leur type –, de gestion de la couleur, de contrôle de PAD ou de DCP. Deux cas typiques, Filmlight et Marquise Technologies.

 

Tout au bout du workflow

Avec son BLG (Baselight Linked Grade), Filmlight permet la mise en œuvre de workflows non-destructifs d’une grande cohérence pour gérer la colorimétrie, du plateau jusqu’à l’étalonnage. Les corrections colorimétriques appliquées sur un plan ou sur une time line sont contenues dans les métadonnées du BLG, de manière non destructive et sans temps de calcul. Les BLG peuvent s’appliquer dès le visionnement sur le plateau, pendant le montage, à l’étalonnage proprement dit, et les corrections sont modifiables jusqu’au dernier moment. Pour généraliser l’utilisation des BLG, Filmlight propose gratuitement Baselight Editions pour Avid ou Nuke. La lecture, mais aussi le rendu des fichiers qui ont reçu un BLG, sont alors possibles depuis n’importe quel poste Avid ou Nuke. Pour modifier l’étalonnage, il suffira d’activer la licence de Baselight Editions. Baselight for Nuke et Baselight for Avid sont aujourd’hui en version 4.4. Dans un marché très concurrentiel, Filmlight convainc de plus en plus d’utilisateurs. Sur Paris, Filmlight Firm Studio, Onirim, Medialab, Première Heure, Nightshift, Le Labo, Mikros Image, Be4Post utilisent une ou plusieurs stations Baselight ou Daylight.

Côté tournage, Filmlight avait organisé sur son stand la démonstration de l’efficacité du Flip, outil d’application de looks sur le plateau. Le Flip recevait les images d’une Red Epic et d’une Arri Alexa. On pouvait constater de visu la possibilité de raccorder colorimétriquement les images des deux caméras pourtant notoirement différentes.

 

Traiter et vérifier toutes les diffusions

Mist Master, la station de mastering DCP et IMF de Marquise Technologiesse voit dotée d’un outil complet de rendu des titres et sous-titres avec gestion complète de tous les styles. Mist supporte les métadonnées SMPTE, tandis que l’intégration avec le logiciel KeyMaster facilite la gestion des KDM. La carte d’accélération matérielle Thor de Digital Vision raccourcit les temps de calcul, y compris en 4K et UHD. Mist Master trouve sa place dans un workflow de remasterisation de contenus pour les chaînes UHD en multiples versions de définition et de structure. Les plug-in DVO de Digital Vision sont bien sûr au cœur de la carte Thor. Ils étaient déjà intégrés à Mist Master ; ils sont maintenant ajoutés en version CPU à Mist Prime, version logiciel seul de Mist.

Pour simplement lire du Jpeg 2000, il faut généralement une station aussi puissante qu’une station d’étalonnage complète. Grâce au travail sur les codecs GPU, les performances en lecture de Ice (Image control engine) ont grandement augmenté, même avec des cartes graphiques standard. Ice devient un player de référence 4K à moins de 10 000 euros, y compris en 60 i/s 12 bits. La nouvelle interface utilisateur intègre une véritable time line, des multimètres audios, des moniteurs de formes d’ondes (WFM). Ice est aussi un explorateur de métadonnées qui fonctionne pour tout type de fichier ProRes, IMF, DCP, raw. Ice est capable de lire des DCP cryptés. En associant KeyMaster, il devient possible pour une société de gérer la station, l’écran qui pourra lire le DCP parmi tous ses postes de travail.

 

Firefly Cinema

Les logiciels d’étalonnage Firefly étaient hébergés sur le stand Canon raccordés au DP-V2410, moniteur de référence 24 pouces 4K. Le logiciel de dailies FireDay lit en temps réel les fichiers Raw, dont ceux de la C500, les étalonne et les encode dans différents formats et codecs. Côté postproduction, la nouvelle version de FirePost est complètement compatible Aces. Le moteur de traitement couleur permet de travailler « à l’ancienne » avec des luts d’affichage ou d’exploiter totalement les IDT et ODT d’Aces, simplifiant la gestion des couleurs et des formats d’exploitation dans les espaces colorimétriques correspondants.


Articles connexes