Quoi de neuf en audio ? (Partie 1)

L’édition 2017 de l’IBC aura été marquée par l’engouement autour des technologies réseau, grâce notamment à l’IP Showcase qui propose cette année de nombreuses démos portant sur l’interopérabilité IP temps réel. La compatibilité entre fabricants progresse donc à grands pas, dopée par la publication de la version finale de la SMPTE ST 2110 et des standards NMOS (Network Media Open Specifications) produits par l’AMWA (Advanced Media Workflow Association). En revanche, les problématiques de synchro image/son, pourtant déjà largement connues en environnement SDI, restent encore très marginalement abordées en IP. Dans cette première partie de notre compte rendu, nous vous présentons les nouveautés en matière de mixage et traitement.*
1_FocusriteIBC_OK.jpg

 

IP ET MERGING

Promoteur actif de l’audio sur IP, le suisse Merging Technologies inclut désormais le gestionnaire de réseau Aneman aux dernières versions de Pyramix afin de faciliter la création et le contrôle de réseau intégrant des postes Pyramix 11 et Ovation 7. Notons qu’en parallèle, une version « Entreprise » ne nécessitant aucun produit Merging voit également le jour.

Autre axe stratégique important pour le constructeur suisse, la postproduction orientée objet et la gestion du son 3D. Ainsi, après l’apparition des bus compatibles OBA (Object Based Audio) et des panoramiques 3D, Pyramix 11 et Ovation 7 sont à même d’accueillir facilement les nouveaux outils de spatialisation 3D comme la suite de plug-ins VST de b<>com, mise en avant sur le stand, qui permet de travailler avec tout le confort nécessaire en Ambisonic, HOA ou binaural, des procédés de plus en plus à l’honneur dans le cadre de projets VR.

Développé en collaboration avec Matthieu Parmentier, coordinateur de projets R&D chez France TV et chairman de l’EBU Audio Systems Group, la fonctionnalité d’export de projets aux formats ADM (Audio Definition Model ITU-R BS.2076) et Mpeg-H Audio 3D (Fraunhofer IIS) a été ajoutée à la version 11.1 de Pyramix. La station audio est donc dorénavant capable de générer des fichiers master BWF incluant les métadonnées audio XML orientées objet compatible avec ces standards audio immersif.

 

CALREC AUDIO

Dernière addition à la gamme Artemis, la console Artemis Ray de Calrec Audio est dotée de 456 canaux, 128 bus programme, 64 sorties et 32 départs Aux. Elle peut proposer, selon les configurations, jusqu’à 72 faders. Grâce à un nouveau châssis et un module fader/monitor particulièrement compact, elle est adaptée aux environnements de travail étroits type car-régie.

 

JÜNGER AUDIO

Jünger Audio décline sa technologie de traitement Easy loudness-Level Magic dans deux racks stéréo. Le premier est compatible 3G SDI, tandis que le second est conçu pour l’audio sur IP en environnement Dante/AES67. Le fabricant propose également la nouvelle série Netbridge comprenant un convertisseur bidirectionnel Madi/Audio sur IP Dante/AES67 et un convertisseur capable de transformer un flux 4K UHD en Madi et Audio sur IP Dante/AES67.

Last but not least, le Multichannel Monitoring and Authoring (MMA) est un outil créé pour aider les broadcasters souhaitant générer du contenu audio et gérer leur monitoring dans le cadre d’une diffusion Mpeg-H 3D. Métadonnées pour la spatialisation du son 3D, mais aussi description des objets sonores pour permettre aux téléspectateurs de personnaliser leur mix chez eux (meilleure intelligibilité de la voix, choix de la langue, etc.) font partie des possibilités.

Le système disponible sous forme de rack 3U permet de gérer des configurations allant de la mono au 7.1 avec un canal zénithal de quatre haut-parleurs supplémentaire (7.1+4H), conformément à la norme Mpeg-H 3D Audio. Il inclut également suivant les options les outils de mesure du loudness, de pré-écoute des profiles DRC et de downmix maison.

L’interface de gestion est accessible via un navigateur HTML5. La version de base est compatible audio sur IP AES76, auquel on peut ajouter les options Madi, AES3, entrées/sorties analogiques ainsi que la vidéo en HD, 4K, 3G SDI…

 

NUGEN

Encore en Beta Version, le module optionnel AMB Dolby pour le processeur AMB (Audio Management Batch) de Nugen Audio est attendu pour fin 2017. Utilisé en conjonction avec les modules Loudness, DynApt ou Upmix, il permet d’effectuer du traitement par lots de fichiers aux formats Dolby E, Dolby Digital and Dolby Digital Plus et de réduire ainsi les délais de mise au format et de PAD en effectuant des tâches de mesure et correction de loudness, de traitement de dynamique mais aussi d’UpMix. Outre le décodage de ces formats, le module AMB Dolby permet également d’interpréter les métadonnées Dolby, ainsi que toutes les configurations Dolby E.

Parallèlement, l’éditeur américain propose une nouvelle mise à jour de son plug-in Halo qui ajoute une extension 3D Immersive capable de construire un Halo 9.1. L’idée ici est de fournir plus d’options de spatialisation en environnement Dolby Atmos.

 

FOCUSRITE

Après les Red 4 et Red 8Pre, Focusrite complète sa gamme d’interfaces audio avec la Red 16Line, un produit complet doté de deux préamplis micro Red Evolution, offrant un total de 64 entrées/sorties, présentées dans un rack 1U. Conçue pour une clientèle pro, incluant notamment les utilisateurs de Pro Tools, la Red 16Line intègre deux ports DigiLink pour Pro Tools HD, mais aussi deux ports Thunderbolt 3 pour travailler sur d’autres systèmes natifs, tout en gardant une latence contenue, tandis que l’audio sur IP est également au programme avec 32×32 canaux Dante.

La Red 16 comprend en outre 16 In/Out analogiques sur Sub-D, une sortie monitor, deux sorties casques, 16 In/Out au format Adat, une paire SP/Dif et la synchro Wordclock. L’ensemble est livré avec les plug-ins d’EQ et de compression Red 2 et Red 3 aux formats AAX/AU/VST, ainsi qu’avec un mixeur logiciel permettant de configurer le monitoring et le routing ou encore de contrôler les deux préamplis à distance.

Plus compacte, la RedNet X2P est une interface audio 2×2 compatible Dante. Elle embarque deux préamplis micro Red Evolution, une sortie ligne stéréo et une sortie casque. Présentée par Focusrite comme un moyen facile de compléter une installation d’audio sur IP par un préampli micro/casque distant, elle est pilotable et alimentable via le réseau en PoE. Présentée au format desktop, elle permet de régler en local les entrées micros, mais aussi d’effectuer rapidement une balance casque entre le signal provenant du réseau et celui provenant de ses entrées grâce à son réglage Network/Local.

 

STUDIO TECHNOLOGIES

Studio Technologies présente la 5401 Dante Master Clock, une horloge numérique présentée en rack 1U capable d’envoyer une synchro audio en utilisant le protocole PTP (Precision Time Protocol selon la norme IEEE 1588) à toutes les applications d’un réseau compatible Dante Audio-over-Ethernet media networking technology. Cette horloge utilise le protocole PTP V1 normalisé en environnement Dante, mais supporte également le PTP V2 utilisé en environnement AES67.

En outre, afin de simplifier l’installation, le calibrage ou la maintenance, la 5401 peut générer jusqu’à huit signaux audio type 1 kHz et les transmettre en audio sur ses canaux Dante. Enfin, son entrée Clock lui permet de se verrouiller sur une grande variété d’horloges externes incluant le Word Clock et les principaux types de références vidéo (« black burst » bi- et tri-level HD, 4K etc.).

 

SSL

Toujours présent sur le marché des consoles broadcast, SSL annonce la nouvelle System T- S300, une console compacte particulièrement adaptée à l’exploitation en car-régie. Architecturée autour du même logiciel que sa grande sœur S500, la S300 s’intègre parfaitement avec le réseau maison System T et est entièrement compatible Dante. Elle devient donc un objet que l’on peut assembler et partager avec les autres ressources déclarées sur le réseau : moteur audio Tempest, autres consoles, modules d’entrée/sortie, interfaces tactiles, etc.

La S300 est disponible en 16+1 faders ou 32+1 faders et pourra se connecter à un moteur audio Tempest T25 (256 canaux) ou T80 (800 canaux) suivant les besoins.

 

YAMAHA

Il y a quelques années, le DME 32, un processeur numérique à tout faire, aujourd’hui abandonné par Yamaha, était souvent utilisé en studio en tant que processeur de monitoring. Le constructeur revient sur ce créneau avec le MMP1, un processeur rackable conçu pour la gestion de monitoring studio au sens large.

Conçu pour épauler les stations audio souvent chichement dotées en la matière, le MMP1 permet de calibrer, optimiser et gérer un monitoring complet en stéréo, 7.1 voire Atmos. L’ensemble est basé sur une matrice numérique 40 In x 36 Out, mais propose aussi huit sorties Cue, huit sorties monitor, deux talk-back permettant le déclenchement automatique de Mute anti-larsen via GPI. Sur les 40 entrées, 8 voies sont dotées d’un process DSP complet type tranche de console incluant trim, delay, inversion de phase, filtre, EQ, et compression façon vintage, les 32 autres étant réservées au monitoring.

La matrice 32×32 dédiée aux enceintes est, quant à elle, dotée du traitement nécessaire pour le bass management incluant filtres crossover linéaires, mais aussi retards pour l’alignement en phase et EQ 6 bandes. La configuration de l’ensemble peut se faire avec le logiciel Mac/PC MMP1 Editor, que l’on peut compléter ensuite par l’App pour iPad MMP1 Controler pour un accès plus rapide aux paramètres essentiels.

Comme sur les consoles numériques, on peut rappeler les configurations mémorisées sous forme de Scenes et de Snapshots. À l’arrière du rack, on retrouve les entrées-sorties analogiques et numériques, les 16 canaux AES I/O, et les GPI sur Sub-D-25, complétés par deux ports Dante, l’entrée/sortie Wordclock ainsi que le connecteur DC pour alimentation redondante externe sur XLR quatre broches. Le MMP1 sera disponible commercialement d’ici fin 2017.

 

 

Import

FocusRite : Import Algam
Jünger Audio : Import 44.1
Studio Technologies : Import Pilote Films

 

Lire la suite de l’article…

 

*Extrait de notre « Cahier des tendances IBC 2017 » paru pour la première fois dans Mediakwest #24, p. 36-76Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors série « Guide du tournage) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

 

 


Articles connexes