NAB 2018 : Diffusion partout, tout le temps…

Un passage en revue de toutes les innovations repérées en termes de diffusion dans les allées du NAB 2018...
MK27NABDIFFUSIONMain.jpeg

 

Rohde & Schwarz fait son entrée sur le marché des amplificateurs de liaison montante par satellite dans la bande Ku avec le R & S PKU100 qui associe le meilleur des deux mondes dans un seul et même appareil : la puissance inégalée des amplificateurs à semi-conducteurs et la compacité et le faible poids des amplificateurs à lampes.

Le R & S PKU100 de Rohde & Schwarz inaugure un véritable virage technologique dans l’amplification du signal de la liaison montante.

Il est tout aussi léger, compact et économe en énergie que les amplificateurs à lampes conventionnels et donc nettement supérieur aux produits comparables à base de semi-conducteurs. Sa linéarisation adaptative améliore la qualité du signal, permettant aux opérateurs de réseau de transmettre significativement plus de données avec la même largeur de bande de signal. Le R & S PKU100 est disponible en version intérieure et extérieure. Cet amplificateur est équipé d’une alimentation redondante en option pour continuer à fonctionner, même en cas de panne de l’une des alimentations. Il est disponible en versions 400 W et 750 W, chacune avec une gamme de fréquence de 12,75 GHz à 13,25 GHz et de 13,75 GHz à 14,5 GHz, couvrant la bande Ku. Il sera commercialisé en juin 2018.

 

Sur le NAB, Gates Air a dévoilé Intraplex IP Link 200A, le premier codec audio sur IP compatible AES67 proposé par la société. L’IP Link 200A permet aux diffuseurs d’interconnecter de manière transparente les studios et les sites distants, y compris les sites émetteurs.

Conçu pour les modèles hybrides, l’IP Link 200A interconnecte simultanément les signaux AES67 et analogiques/AES3. Permettant la conversion entre les deux formats, il simplifie le câblage et supprime les limitations dans un cadre néanmoins sécurisé par un firewall.

La société américaine qui collabore régulièrement avec TDF est plutôt bien implantée en France, notamment en raison de son excellente maîtrise des infrastructures DAB…

 

Woody Technologies dispose d’un bureau à Los Angeles qui permet de rayonner sur l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. La nouvelle version V3 bénéficie d’une nouvelle interface avec des temps de traitement améliorés. Plus de formats sont acceptés dont le 4K. « La différence de Woody Technologies, par rapport à certains concurrents, est de connaître les besoins des utilisateurs, une connaissance du terrain car le groupe Aski-da Taldea, de par ses différentes activités, est en relation avec les utilisateurs, les forme, ce qui nous donne un feedback unique. Pour les utilisateurs, ils ont un outil facile à utiliser, la technologie est invisible pour eux », insiste Nicolas Gautron, Président de Woody Technologies.

Woody Technologies a annoncé que le protocole de transfert rapide Aspera FASP a été intégré dans la suite logicielle Woody Technologies. Aspera FASP est ainsi disponible dans Woody in2it, Woody Ingest, Woody Social, Woody Outgest. Il permet aux diffuseurs et aux acteurs de l’industrie des médias de construire des solutions complètes pour le traitement des médias sur différents sites géographiques, en profitant de l’accélération des transferts offerte par le protocole Aspera FASP. Woody in2it, l’outil intuitif destiné aux journalistes et aux opérateurs d’ingest, peut désormais être utilisé sur le terrain ou sur des sites distants pour indexer, transcoder et transférer du contenu vers l’environnement de production principal du diffuseur.

Woody Ingest et Woody Outgest automatisent les opérations de traitement des médias et les échanges dans des environnements de production hétérogènes.

Woody Technologies a également annoncé un nouveau partenariat avec QScan AQC, une solution EditShare, afin de fournir des fonctionnalités intégrées de contrôle qualité automatisé dans les produits Woody Technologies. EditShare QScan est un outil de vérification de fichier et de la qualité (AQC), mais également le principal développeur de solutions de QC automatisées. Reconnu pour son interface utilisateur intuitive et sa précision du contrôle qualité automatisé, QScan est conçu pour les créateurs de contenu, offrant une présentation visuelle instantanée du fichier vérifié ; QScan sera intégré dans Woody in2it, Woody Ingest et Woody Outgest, pour offrir des possibilités transparentes de contrôle qualité dans les flux de traitement de médias gérés par les logiciels Woody. Avec cette nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs pourront systématiquement vérifier la qualité du contenu avant ou après le traitement (transcodage, rewrapping ou traitement des métadonnées), ce qui permet d’économiser un temps de production précieux.

 

Cisco propose d’accompagner ses clients dans leur migration SDI vers IP avec Cisco IP Fabric for Media.
 Cette solution accompagne la migration d’un routeur SDI vers une infrastructure IP avec un seul câble pour le transport de flux bidirectionnels et sans modifications de l’infrastructure physique.

Ce déploiement s’architecture sur les commutateurs Cisco Nexus 9000 qui permettent :


• une prise en charge de divers types et tailles de terminaux d’équipement de diffusion avec des vitesses de port allant jusqu’à 100 Gbps ;

• une gestion des dernières technologies vidéo, y compris 4K et 8K ultra HD ;

• un réseau déterministe avec une perte de paquets nulle et une latence ultra faible ;

• une prise en charge les profils PTP AES67 et SMPTE-2059-2.

Pour développer cette offre ST 2110 Ready, Cisco s’est appuyé sur le partenariat de sociétés leaders telles que Sony ou Grass Valley… En France, Cisco accompagne notamment la migration de Studio Canal.

Cisco développe parallèlement une infrastructure qui permet de travailler en remote production via une infrastructure cloud (dans un data center Cisco ou un data center tiers).

Parmi les autres chevaux de bataille de la société, on compte aussi la sécurité. Avec son service Security Architecture, Cisco apporte des réponses aux médias qui appuient leurs développements sur le cloud et l’IP en offrant la possibilité de traiter de manière proactive le piratage, y compris le streaming illégal.

Le service proposé, parmi les plus complets, couvre les phases d’acquisition, de production, de distribution et de consommation. Cisco s’appuie sur Talos, le plus grand réseau de télémétrie de menace au monde pour développer son offre (Talos analyse environ 1,5 million de programmes malveillants par jour et aide à stopper près de 7 200 milliards d’attaques par an).

 

La société française Dalet, leader international dans l’univers des solutions et services a dévoilé une mise à jour conséquente de sa solution Galaxy, sa plate-forme de gestion des médias et d’orchestration des worflows, créée il y a maintenant cinq ans… Cette nouvelle version de sa plate-forme fait un véritable bond technologique en s’appuyant sur trois axes technologiques : l’intelligence artificielle (IA), une architecture hybride qui permet un déploiement dans le serveur client ou dans le cloud et de puissants développements axés social média…

Media Cortex, le module d’IA de Dalet Galaxy 5, donne la possibilité d’injecter de l’intelligence artificielle dans les workflows. Déployé dans le cadre de la solution Dalet Unified News Operations et Sports Production, Dalet Content Discovery, qui est la première application à tirer parti cette implémentation, génère des recommandations de contenus destinées aux équipes éditoriales et créatives. Dalet Content Discovery s’appuie sur un balisage de contenus automatique, l’extraction de thèmes et la recherche de mots clés pour orchestrer une combinaison de technologie d’indexation automatique et de traitement du langage naturel. Le moteur de machine learning permet une personnalisation de la recommandation.

Dalet Galaxy 5 propose aussi aux rédactions de traiter les médias sociaux comme faisant partie intégrante de l’ensemble de leurs opérations et ainsi de produire du contenu dédié de façon plus intuitive et plus pertinente. Grâce à des outils analytiques, les journalistes peuvent découvrir l’engagement généré par leurs contenus et ils peuvent rapidement faire évoluer les messages vers des histoires plus profondes ou développer un nouvel angle. La nouvelle plate-forme propose une bibliothèque Emoji élargie, des graphiques contextuels et des sous-titres.

La nouvelle approche workflow de Galaxy 5 est particulièrement adaptée à l’approche de travail de l’Interoperable Mastering Format ou IMF qui génère beaucoup d’attentes de la part de l’industrie. Dalet Galaxy 5 dispose d’un ensemble complet d’outils au sein de Dalet Webspace pour gérer les flux de travail IMF de bout en bout, de l’acquisition à la production, au versioning, jusqu’au paquetage et à la distribution.

Enfin, Galaxy 5 introduit de nouvelles intégrations avec les services d’infrastructure AWS. Cette évolution autorise des architectures hybrides évolutives qui aident à minimiser les coûts de gestion de contenu et introduisent plus de flexibilité dans l’expérience utilisateur, tout en améliorant la sécurité du contenu.

 

Sur l’espace Google, on pouvait découvrir la multitude de services (en plus et incontournables une fois qu’on les connaît !) offerts par Google Cloud, soit directement, soit par ses filiales. Google Cloud décline désormais, entre autres, une nouvelle offre architecturée autour de l’intelligence artificielle et de la vidéo, des services de streaming et VOD (via Anvato), un service de rendering de vfx (via Zync), une offre de sécurisation des DRM (via Widevine) et une offre de gestion publicitaire multi plate-forme (via DoubleClick)…

En matière de services d’intelligence artificielle dédiés aux médias, la toute nouvelle offre cloud AutoML proposée directement par Google Cloud est une suite de produits de type Machine Learning dont AutoML Vision sera le premier produit à être disponible. Ce service simple, sécurisé et flexible permet de développer des modèles personnalisés qui peuvent s’intégrer dans les workflows des producteurs de média avec l’avantage de tirer parti de la technologie de reconnaissance exclusive de Google. La détection de l’information dans la vidéo offrira notamment la possibilité de développer des opérations de traduction ou de speech to text automatisées… Cloud AutoML fournit une interface utilisateur graphique (GUI) simple qui sera idéale pour se former et déployer des modèles basés sur des données propres. Pour perfectionner l’IA, Google propose une fonction d’annotations ou de nettoyage des métadatas descriptives afin d’assurer de données de haute qualité. Le coût du service est calculé en fonction du volume des datas.

Google c’est aussi Jump et Daydream, YouTube, Jamboard…

 

Kaltura, fournisseur dont les plates-formes TV adressent 27 millions d’utilisateurs dans le cloud par mois, et Massive, spécialiste UX de l’industrie OTT, ont annoncé un partenariat pour proposer aux fournisseurs de services vidéo des expériences sur mesure à leur audience, en tenant compte des attributs, intérêts et habitudes de chaque spectateur.

La solution de télévision ciblée commune Kaltura-Massive accompagne les opérateurs de télévision pour trouver des moyens rentables d’améliorer la fidélisation, augmenter la conversion, réduire les taux de désabonnement et di érencier leur service.

Le rapprochement Kaltura/Massive offre la possibilité de tirer parti de l’analyse du comportement des utilisateurs pour créer des expériences vidéo ultra personnalisées avec des recommandations de contenu ciblées, des mises à jour en temps réel et des offres commerciales.

L’offre regroupe les fonctionnalités d’interface utilisateur disponibles via la plate-forme Axis de Massive et la segmentation avancée des consommateurs basée sur les capacités de création de profils propres à la plate-forme Kaltura TV.

Cette solution conjointe réduit la complexité et les coûts opérationnels généralement associés à la mise en œuvre de modifications de l’interface utilisateur en temps réel… Bref un « game changer », comme on les appelle sur le territoire nord-américain !

 

Du côté postproduction, la société Excelero présentait une démonstration de postproduction de flux 8K Raw 24i/s sur IP basée sur son offre Software Defined Storage NVMesh, une technologie de serveur SAN 100 % logicielle utilisant des réseaux standards, et qui, grâce à l’utilisation du protocole NVMe (Non-Volatile Memory) sur le stockage, offre une bande passante évolutive avec une faible latence et une approche matérielle agnostique. À titre de référence, avec six serveurs standards alimentés par NVMe Flash, NVMesh offre une livraison en continu de flux 4K/60ips vers 55 stations de travail en simultané.

Le fournisseur d’infrastructures numériques Tata Communications et Primestream, société spécialisée dans l’offre de solutions de Media Asset Management, a dévoilé une solution de MAM en mode SaaS. Cette nouvelle plate-forme offre la possibilité de capturer, produire, gérer et diffuser du contenu multimédia à l’échelle mondiale avec une approche du partage de fichiers. Le service combine une version cloud de la solution MMC Xchange TM de Primestream avec la plate-forme de stockage dans le cloud de Tata Communications et son réseau haute performance Video Connect. L’offre propose également une accélération de fichier avancée et une solution de stockage objet extensible.
 La société, qui a fait de l’accélération et de la sécurisation du transfert de fichiers médias sa spécialité, travaille aujourd’hui avec plus de 600 clients dans le monde. Son offre technologique supporte le stockage sur les clouds privés et le stockage objet local ; l’expérience est transparente quelle que soit l’option retenue.

 

Signiant, qui peut prendre en charge presque tous les cas d’utilisation de transfert de fichiers dans l’industrie des médias et du divertissement, se décline en trois offres de transferts de fichiers :

– Manager + Agents, solution phare de Signiant, propose un déplacement automatisé et accéléré de fichiers entre centres de données géographiquement dispersés.

– Flight est une solution SaaS qui transporte de grands paquets de données dans et hors cloud et qui peut atteindre des vitesses allant jusqu’à plusieurs Gbit/s.

– La solution SaaS native cloud Media Shuttle, véritable standard de l’industrie, représente simplement la manière la plus simple pour les utilisateurs d’envoyer et de partager des fichiers volumineux rapidement.

La société Jaunt, acteur leader dans les univers de la production et la distribution de contenus de réalité virtuelle immersive, de réalité augmentée et de réalité mixte, a récemment implémenté Signiant FileTransfer sur sa plate-forme XR.

 

La société allemande Arvato Systems dévoile une version SaaS de VPMS EditMate, une solution de gestion des actifs de production (PAM).

EditMate apporte une réponse à la montée en puissance de la complexité des projets d’édition en rassemblant les projets et médias dans une seule bibliothèque consultable, éliminant ainsi les structures de dossiers et mettant tous les assets à portée de main. EditMate propose des modèles de projet, en important automatiquement les ressources médias utilisées régulièrement (identifiants, graphiques, bugs, etc.) dans les projets et en configurant les paramètres de séquence.

Travailler des projets de n’importe quelle taille partout… EditMate déploie un moteur de streaming adaptatif qui utilise la bande passante disponible pour fournir un « proxy » Full HD de haute qualité – pour profiter de l’expérience complète d’Adobe Premiere Pro CC sans avoir à attendre ou copier de gros fichiers multimédias. Le rendu final en haute résolution est ensuite produit dans le serveur où le matériel d’origine est stocké.

EditMate fait partie de la suite de gestion de production vidéo d’Arvato Systems, une suite d’outils évolutifs indépendants pour la gestion avancée des ressources multimédias. Une version d’essai d’EditMate est disponible sur le site d’Arvato qui a prévu des packages d’entrée de gamme pour les petites organisations et des packages avancés incluant les fonctionnalités d’édition à distance pour les grands groupes.

 

Intel mise tout sur Xeon Scalable !

Sur son stand du NAB, Intel déployait principalement, avec l’appui de partenaires, plusieurs corners de démonstrations qui mettaient en exergue toute la puissance de sa nouvelle plateforme Xeon Scalable basée sur ses nouveaux processeurs Xeon Scalable apparus il y a une dizaine de mois… On pouvait notamment découvrir un encodeur HEVC implémenté d’une intelligence artificielle. Celui-ci démontrait le potentiel de l’AI pour améliorer l’encodage vidéo H.265. L’encodeur Media Cloud d’Ateme démontrait sa capacité d’encodage 5G pour fournir des images de sport en direct. On pouvait aussi découvrir une démonstration de vidéoprocessing 16K basée sur un player vidéo 16K développé par Spin Digital et exploitant un décodeur vidéo HEVC/H.265 optimisé.

 

 

* Article paru pour la première fois dans Mediakwest #27, p. 64-67. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.


Articles connexes